Le burn out parental

En plus des symptômes mentionnés sur la page généralele burn-out parental se définit comme un syndrome d’épuisement lié à une accumulation sur le long terme de stress dû aux tâches quotidiennes dans sa vie de parents (aussi appelée charge mentale). Il cible principalement les familles monoparentales ou les parents en manque de soutiens extérieurs

Ce type de burnout peut aussi être familial, c’est-à-dire un épuisement de l’enfant vis-à-vis d’un ou de ses parent(s).

Comment se manifeste-t-il ?

La société actuelle nous idéalise le rôle de parent, un être qui gère parfaitement son travail, son couple, ses enfants et ses loisirs. C’est ce qu’on appelle le mythe de la super maman ou du super papa.

Le burnout parental va se manifester par différents facteurs psychosociaux, tels que :

● Par un épuisement physique et émotionnel qui est lié aux responsabilités des tâches de la vie quotidienne (mal-être dans le seul fait de se lever le matin et d’affronter sa journée).

● Par la distanciation émotionnelle, c’est-à-dire que le parent va déployer un mécanisme de défense envers son enfant et son conjoint pour pouvoir tenir le coup et de garder son peu d’énergie qui lui reste,

● Par une sensation d’échec dû au contraste entre l’idée de la définition qu’il s’était faite du parent parfait et la réalité de son rôle de parent au quotidien. Par une sensation d’échec dû au contraste entre l’idéal que le parent a de son rôle et la réalité quotidienne. Cela provoque une perte de confiance en soi, une colère envers l’entourage, voir des comportements agressifs envers l’enfant.